Comment garder un hibiscus à l’intérieur ?

1407

Plante fleurie par excellence, l’hibiscus d’intérieur, également nommé Rose de Chine, offre une floraison magnifique. Elle est facile d’entretien même si quelques conseils sont indispensables pour une floraison durable. Voici alors quelques conseils pour bien garder un hibiscus à l’intérieur.

Exposition suffisante à la lumière et un bon arrosage

Il est sans doute vrai que toutes les plantes ont besoin de lumière. Mais il ne faut pas permettre que les rayons de soleil alimentent directement l’hibiscus au risque de le brûler.

Lire également : Comment créer un potager en carré dans votre jardin

Ce qu’il convient de faire est de le placer derrière une fenêtre bien exposée. Cependant, cette fenêtre doit avoir un rideau occultant. Pour être en bon état, l’hibiscus a besoin d’un minimum de 6 heures de soleil par jour.

Pour hydrater la fleur, en général un arrosage par semaine suffit. Mais pour s’assurer qu’elle ne manque pas d’eau, il faut vérifier la surface de la terre.

A lire en complément : Comment associer les plantes au jardin ?

Si cette dernière est sèche sur quelques centimètres, il faut alors arroser la fleur. En été, quand les températures sont plus élevées, l’hibiscus aura besoin de plus d’eau.

Pendant les périodes froides, les plantes sont généralement en dormance. Cependant, tant que l’hibiscus reste à l’intérieur, sa croissance continue. Il faut que la température intérieure oscille entre 18 et 20°C pour une bonne croissance.

Offrir à l’hibiscus une ambiance tropicale

Comme toute plante tropicale, l’hibiscus n’aime pas les milieux trop secs. Alors, il faut éviter de le placer près d’un radiateur. Cela risque de tuer la fleur.

En hiver, il est très important de le vaporiser à l’eau douce chaque jour. Il est également possible de placer la plante au-dessus de billes d’argile.

De cette manière, l’eau qui s’évapore des billes lui offrira une atmosphère humide. S’il y a des boutons floraux qui tombent avant l’éclosion des fleurs, c’est que l’air est bien trop sec.

Il faut aussi veiller à débarrasser la plante des fleurs fanées. Pour un hibiscus en bonne santé, il est important de le faire au fur et à mesure.

Où placer l’hibiscus ?

L’hibiscus d’intérieur apprécie le soleil et la chaleur. Dans la maison ou l’appartement, il y a quelques meilleurs emplacements pour l’hibiscus. Il est possible de le mettre dans une véranda ou à l’extérieur pendant le printemps.

Toutefois, il faut savoir que sa limite de température élevée que peut supporter cette plante est 27°. Il est également possible de placer l’hibiscus devant une baie vitrée ou une grande fenêtre.

C’est idéal pour son éclairage. Mais, comme dit plus haut, il faudra prévoir un voile en été. Ce au cas où la fenêtre en question serait exposée au soleil.

En outre, il faut éviter les emplacements près de radiateurs car la chaleur sèche la floraison des hibiscus. L’hibiscus peut complètement arrêter de fleurir, voire perdre des feuilles.

La chaleur des intérieurs étant généralement trop sèche, il faudra régulièrement bassiner la plante avec de l’eau douce pendant tout l’hiver.

Comment fertiliser l’hibiscus en pot ?

Pour une croissance saine et de magnifiques fleurs, l’hibiscus en pot a besoin d’une alimentation régulière. Comme toutes les plantes d’intérieur, il est primordial de savoir comment fertiliser son hibiscus. Il faut préciser que la fertilisation doit être effectuée lorsque la plante est en pleine saison de croissance, c’est-à-dire au printemps et en été. Il existe plusieurs types d’engrais adaptés aux besoins spécifiques des hibiscus qui doivent être utilisés.

Le plus souvent, les engrais liquides sont recommandés car ils sont efficaces sur le long terme et faciles à utiliser. Ils contiennent généralement un équilibre NPK (azote-phosphore-potassium) avec des oligo-éléments tels que le fer ou encore le zinc. Les spécialistes font remarquer qu’il ne faut pas trop abuser de l’engrais, car cela peut provoquer un excès de sel dans le sol qui nuit à la santé de la plante. Pour bien nourrir son hibiscus, il suffit donc d’utiliser l’engrais tous les deux semaines pendant sa période de végétation active.

Il faudra respecter scrupuleusement les instructions indiquées sur chaque emballage d’engrais afin que ce dernier ait une action optimale. Si vous voulez adopter une démarche plus naturelle pour votre hibiscus intérieur, vous pouvez opter pour du compost maison enrichi avec 5 à 10% de fumier.

Comment prévenir les maladies et les ravageurs de l’hibiscus d’intérieur ?

L’hibiscus d’intérieur peut être victime de divers problèmes de santé. Parmi les plus courants figurent les maladies fongiques comme la pourriture des racines, le mildiou ou encore l’oïdium. Il est aussi fréquent que ces plantes soient attaquées par des ravageurs tels que les cochenilles farineuses, les thrips ou encore les araignées rouges. Toutefois, il existe plusieurs mesures à prendre afin de prévenir ces problèmes et garantir une bonne santé à votre hibiscus.

En premier lieu, il faut veiller à maintenir un environnement sain pour la plante en évitant notamment tout excès d’eau stagnant dans le pot qui peut entraîner la prolifération de champignons nocifs. Pour cela, il est indispensable de disposer d’un substrat drainant et bien aéré. Il faut aussi éloigner l’hibiscus des sources directes de chaleur telles que radiateurs ou cheminées.

La meilleure façon de protéger son hibiscus contre les maladies et ravageurs est avant tout la prévention. Vous pouvez ainsi vaporiser régulièrement sur ses feuilles un mélange composé d’une cuillère à soupe d’huile blanche diluée dans un litre d’eau tiède avec quelques gouttes de savon noir liquide afin qu’il soit moins visqueux. Cette solution naturelle permettra non seulement aux feuilles de briller, mais agira aussi comme répulsif contre certains nuisibles.

Si jamais vous repérez des signes d’infestation, il faut réagir rapidement afin d’éviter la propagation. Dans ce cas-là, les produits phytosanitaires bio sont un allié efficace pour lutter contre ces nuisibles.

Une bonne manière de garantir une belle croissance à votre hibiscus est donc de prendre soin en amont et de mettre en place les bonnes pratiques préventives pour éviter toute contamination ou maladie fongique qui ralentirait sa croissance.